Off White Blog
La Fondation Cartier célèbre le photojournalisme extraordinaire de Claudia Andujar

La Fondation Cartier célèbre le photojournalisme extraordinaire de Claudia Andujar

Août 18, 2022

(Photo: Victor Moriayama pour Le Monde).

La Fondation Cartier pour l’art contemporain est heureuse d’annoncer la plus grande exposition à ce jour consacrée au travail et à l’activisme de Claudia Andujar. Créée en 1984 par le conglomérat de luxe français homonyme vénéré pour ses bijoux de haute qualité attrayants et ses montres élégantes, la Fondation Cartier présente sa plus grande exposition à ce jour, dédiée à l'activisme noble et inspirant de la photographe et activiste brésilienne d'origine suisse, Claudia Andujar.

Jusqu'au 10 mai 2020 , Fondation Cartier à 261 boulevard Raspail dans le 14e arrondissement de Paris, présentera, à travers une variété de gravures et de médias artistiques, plus de cinq décennies de la vie extraordinaire de Claudia Andujar consacrée à photographier et protéger les Yanomami, l'un des plus grands groupes autochtones du Brésil.


La Fondation Cartier célèbre le photojournalisme extraordinaire de Claudia Andujar des tribus brésiliennes Yanomami à Paris

«Je suis lié aux indigènes, à la terre, à la lutte principale. Tout cela me touche profondément. Tout semble essentiel. Peut-être ai-je toujours cherché la réponse au sens de la vie dans ce noyau essentiel. J'ai été conduit là-bas, dans la jungle amazonienne, pour cette raison. C'était instinctif. Je cherchais à me retrouver. " - Claudia Andujar

Andujar swpent plus d'un demi-siècle de documentation photographique et de journalisation de la culture des Yanomami, un groupe d'environ 35 000 autochtones vivant dans quelque 250 villages de la forêt amazonienne, la société tribale avait été en proie à des maladies, à la malnutrition et à la violence en raison d'un affulx degarimpeiros (chercheurs d'or) à la recherche d'or sur leur territoire.


En raison de ce patrimoine riche et parfois malheureux, les archives de Claudia Andujar intègrent un mélange de plus de trois cents images, dessins et installations audiovisuelles de son temps vivant parmi eux. Elle a finalement joué un rôle important dans la création de la Commission pour la création du parc Yanomami, ce qui a conduit le gouvernement brésilien à créer une zone protégée de 96 000 km2 à l'usage des Yanomami.

L'exposition à Paris, organisée par la Fondation Cartier et organisée par Thyago Nogueira pour l'Instituto Moreira Salles au Brésil, célèbre ainsi ses contributions extraordinaires tant sur le plan artistique que par l'activisme politique et humain.


Née à Neuchâtel en Suisse en 1931, Claudia Andujar a commencé sa carrière dans le photojournalisme en 1955, peu de temps après avoir perdu son père et plusieurs parents pendant la Seconde Guerre mondiale. Ouvrant une voie pour elle-même en développant une série de portraits en noir et blanc sombres, Andujar a été présentée pour la première fois aux Yanomami en 1971 tout en rassemblant un article sur l'Amazonie pour le magazine Realidade. C’est là que la grâce et la dignité séduisantes des peuples autochtones ont suscité le désir de poursuivre des essais photographiques plus approfondis sur la communauté.

Expérimentant une variété de techniques dans le but de traduire visuellement la culture chamanique du peuple, il n'était pas rare de voir Claudia Andujar enduire de vaseline ses lentilles, en utilisant des flashes, des lampes à huile et un film infrarouge pour créer des distorsions visuelles, des traînées de lumière et des couleurs hyper saturées.

Dotant les membres de la communauté de marqueurs et de papier, Claudia Andujar a estimé qu'il était important de donner au peuple Yanomami l'occasion de représenter ses propres conceptions de la nature et de l'univers - ces dessins ont ensuite formé sa série emblématique Marcados, qui sera présentée aux côtés d'une autre installation audiovisuelle intitulée, Le génocide des Yanomami: la mort du Brésil (1989/2018).

Présentant un éventail d'œuvres hors du monde, la Fondation Cartier présentera Claudia Andujar, The Yanomami Struggle à la Triennale Milano, Italie, à partir de l'automne 2020, dans le cadre du partenariat conjoint entre les deux institutions. En provenance du Fotomuseum Winterthur, Suisse, à partir du 6 juin 2020, et à la Fondation Mapfre, Madrid, Espagne, à partir du 11 février 2021 - l'exposition à la Fondation Cartier est actuellement ouverte au public à partir de maintenant jusqu'au 10 mai 2020.

Articles Connexes